Ce qu’il fait savoir sur les fausses couches

Ce qu’il fait savoir sur les fausses couches

Une fausse couche ou avortement spontané se caractérise par l’expulsion spontanée du fœtus avant 20 semaines de grossesse. Il s’agit de la plus grande appréhension des couples qui veulent avoir un enfant. Beaucoup se posent alors des questions concernant les fausses couches et c’est pourquoi il est important d’être en mesure de les éclairer.

Causes et facteurs de risques d’une fausse couche

La cause principale d’une fausse couche s’explique dans le domaine génétique. En effet, une anomalie au niveau chromosomique du fœtus l’empêche de se développer, ce qui s’ensuit alors par une interruption de la grossesse.

Mais il existe d’autres causes  et des facteurs de risques d’une fausse couche. Le risque de fausse couche est en effet lié à l’âge de la mère. A partir de 30 ans,  la probabilité de faire une fausse couche augmente. Et le risque de fausse couche atteint son maximum à partir de l’âge de 40 ans. Mais certaines études ont démontrée que l’âge du père avait un impact sur la probabilité d’une fausse couche.

De mauvaises habitudes comme la prise de drogue, d’alcool ou de tabac de la part de la mère engendrent des risques plus accrus de fausse couche. Un faible poids de la mère au début de la grossesse, ou au contraire une obésité de la part de celle-ci peuvent également expliquer ce phénomène.

Comment prévenir une fausse couche ?

Afin d’éviter tout risque de fausse couche, il faut prendre de bonnes habitudes avant même de décider de tomber enceinte. Le fait de bannir l’alcool et le tabac est fortement préconisé. De même, il est nécessaire  pour la future mère d’adopter un régime alimentaire sain.

Il est aussi important de connaître toutes les infos sur les symptômes de la fausse couche afin de pouvoir réagir au plus vite. Des pertes de sang ou métrorragies durant les premières semaines sont souvent liées au début d’une fausse couche. Mais il existe également d’autres symptômes comme les douleurs semblables à celles ressenties durant les règles.

Il est donc primordial pour la femme enceinte de consulter son médecin ou son gynécologue dès l’apparition de l’un de ces symptômes.

Les suites psychologiques d’une fausse couche

Vivre  une fausse couche est une véritable épreuve pour le couple, en particulier pour la femme. C’est effectivement une expérience très traumatisante pour elle. Il s’agit pour la plupart des femmes d’un véritable deuil, plus douloureux encore car la famille et les amis comprennent rarement la douleur de ces femmes. Ils  ont tendance à oublier facilement et certains même font comme s’il ne s’était rien passé, ce qui peut entraîner un profond sentiment de vide et de solitude pour la femme.

Pour celles qui ont connu plusieurs fausses couches d’affilé, il se mêle une inquiétude croissante au sentiment de tristesse qu’elles peuvent ressentir. En effet, au fur et à mesure des fausses couches qu’elle subit, une femme se demande si elle pourra un jour mener sa grossesse à terme. Afin de pouvoir surmonter cette épreuve, il est important que le couple puisse parler de leur tristesse et de leur inquiétude. Si besoin, il est même préférable de faire appel à un psychologue.