Poussée dentaire et alimentation : comment les gérer ?

alimentation et poussée dentaire bebe

La poussée dentaire d’un bébé est souvent la bête noire des nouveaux parents. Pouvant apparaitre dès 3 mois, l’apparition des premières dents pourrait occasionner certaines gênes chez le nourrisson telles  l’irritation et le manque d’appétit.

Comment reconnaitre la poussée dentaire chez un nourrisson ?

Lors d’une poussée dentaire, le bébé pourrait soudainement changer de tempérament (pleurer pour rien, devenir nerveux, être inconsommable…). A part cela, il pourrait aussi baver beaucoup plus de que d’habitude et ses joues se mettent à rougir. Une perte d’appétit et une trouble du sommeil s’en suivent par la suite. Et ce qui inquiète surtout les parents, c’est l’apparition de diarrhée ainsi qu’une légère fièvre.

Mais ne vous inquiétiez surtout pas, ces symptômes sont tout à fait normaux et quelques remèdes de grand-mère suffisent pour les soulager. Mais si vous avez des réels doutes, il vaut quand même mieux consulter un pédiatre.

Comment gérer la perte d’appétit durant la poussée dentaire ?

Même si le bébé ne veut pas manger, il faut quand même qu’il s’alimente. Pour gérer alimentation et poussée dentaire donc, l’idéal serait de lui proposer comme plat principal des aliments liquides comme un potage pour bébé. Et le goûter, dans la mesure du possible, il faut lui donner des aliments froids comme une banane ou des légumes.

Outre ces aliments, si vous remarquez que le nourrisson préfère des aliments en particulier, il faut lui en donner assez souvent. Enfin, comme la plupart du temps il va manger moins que d’habitude, il ne faut pas le forcer.

Quels sont les aliments à préconiser quand les prémolaires apparaissent ?

La poussée dentaire d’un bébé ne se limite pas seulement sur l’apparition des incisives et des canines. A partir du 12e mois, les premières prémolaires pourraient commencer à sortir. Toutefois contrairement à une première poussée dentaire, c’est moins pénible pour le bébé. Par contre, il faut quand même commencer à changer son mode d’alimentation en lui donnant comme par exemple de la viande en petits morceaux.