Comment asseoir votre enfant à table ?

Comment asseoir votre enfant à table ?

La nourriture d’un bébé change au fil des mois et des années, tout comme la manière de le nourrir. Tous les systèmes pour asseoir un enfant avant qu’il soit assez grand pour se joindre à la famille ont leurs avantages et leurs inconvénients et certains produits ont su parfaitement s’adapter aux demandes des parents.

Le matériel pour manger avant un an

Dans les premiers mois de sa vie, un nourrisson ne peut être nourri qu’avec du lait maternisé et il suffit de le garder dans les bras. Mais quand il faut commencer la diversification, quelques problèmes peuvent se poser. A 4 mois, un enfant doit commencer à découvrir de nouvelles saveurs, mais il ne peut pas encore se tenir assis. A cet âge, la plupart des bébés commencent à peine à soutenir leurs têtes seuls.

Pour pallier cette difficulté, il est recommandé d’opter pour le transat. Cette solution est généralement avantageuse car elle ne nécessite pas d’investissement, la plupart des parents possédant déjà le matériel depuis la naissance. Un transat évolutif permettant de choisir la position de bébé est idéal. Il est plus facile de donner à manger quand votre bébé est en position semi-assise ou assise, solidement maintenu par le harnais.

Les autres systèmes de puériculture ne doivent être utilisés que quand le nourrisson commence à s’asseoir tout seul. Les plus précoces y arrivent vers l’âge de 6 mois, mais il n’est pas rare que certains bébés y parviennent vers 8 mois, parfois plus pour des bébés nés prématurément.

La chaise haute pour manger

A partir de 8 ou 9 mois, un bébé se tient assis tout seul et doit commencer à être nourri de façon différente. C’est souvent le moment pour le faire participer aux repas de la famille. La solution la plus populaire consiste à acheter une chaise haute, qui n’appartiendra qu’à lui.

Il en existe plusieurs sortes, et si vous n’avez pas encore fait votre choix, mieux vaut opter pour une chaise haute évolutive. Utilisable dès que l’enfant sait s’asseoir, cette chaise haute peut s’adapter aux évolutions physiques de l’enfant jusqu’à l’âge de 3 ans, parfois un peu plus.

Ce système a beaucoup d’avantages. La chaise haute permet de faire un seul investissement pour des années, ce qui engendre des économies pour les parents. La plupart des modèles permettent de régler la hauteur du siège, l’inclinaison de l’assise ou de la tablette pour répondre aux besoins de l’enfant. Les parents n’ont pas besoin de se baisser, la tablette permet de faire des petites expériences au moment du repas et l’enfant ne risque pas de chuter.

Attention toutefois, la chaise haute a quelques désavantages, le plus important étant son encombrement. Même si de nombreux modèles de chaises sont pliables, ils sont assez imposants une fois prêts à l’emploi. Si vous partez en voyage, ce n’est pas non plus l’option la plus avantageuse, mieux vaut opter pour une autre solution. De plus, certains modèles vintages en bois ne sont pas complètement sécurisés, mieux vaut bien choisir le produit que l’on va utiliser.

Le siège de table

CHAISE HAUTE BÉBÉ VISION SOPHIE LA GIRAFE PARIS
CHAISE HAUTE BÉBÉ VISION SOPHIE LA GIRAFE PARIS

Quand l’enfant se tient assis, on peut aussi opter pour le siège de table, beaucoup moins encombrant. Ce produit se fixe solidement à la table et permet à bébé de partager le repas de la famille et d’éveiller ses sens. C’est une très bonne solution pour les parents qui disposent d’un petit espace pour manger.

Le siège de table est parfaitement sécuritaire s’il répond à la norme NF EN 1272. Il est très facile d’y déposer bébé et de le nourrir. Le siège peut aussi être emporté partout en raison de sa petite taille : idéal pour les sorties au restaurant ou pour les repas de famille à l’extérieur. Son prix relativement peu élevé par rapport à d’autres produits permet d’en prendre un deuxième à laisser chez les grands-parents ou la nounou.

Néanmoins, le siège de table ne s’adapte pas à toutes les cuisines et tables à manger. Il n’est pas recommandé de l’utiliser sur une table vitrée en raison de la fragilité, ni sur une table à pied central, pour éviter que le poids de bébé ne le fasse basculer. Le produit doit être suffisamment solide, ancré sur quatre pieds, et non bancal. Évitez aussi de placer le siège sur une nappe et vérifiez qu’il est solidement fixé avant d’y installer bébé.

Le rehausseur sur une chaise

Produit discret par excellence, le rehausseur se place sur n’importe quelle chaise suffisamment solide et permet à bébé de partager le repas de la famille. Le principal avantage du rehausseur est évidemment son encombrement minimal, associé à son poids plume. On peut l’emmener partout, même en vacances. Comme le siège de table, il est peu onéreux et se fixe facilement grâce à des harnais en plastique.

En général, on choisit le rehausseur quand la chaise haute devient trop encombrante pour l’enfant. Même si certains modèles conviennent à de très jeunes enfants, ils sont plus adaptés à partir d’un an, voire deux ans. Il faut également faire particulièrement attention aux normes de sécurité et à la solidité des attaches, surtout si l’enfant est un peu agité. Mais vu le prix peu élevé, rien n’empêche de prendre un nouveau modèle et de revendre l’autre si l’on pense s’être trompé.

Chaque système possède ses avantages et ses inconvénients, et un produit qui convient à un enfant ne sera peut-être pas adapté à un deuxième. Mieux vaut prendre en compte la personnalité de l’enfant dans le choix d’un siège.