Première dent à 3 mois : c’est possible ?

poussée dentaire à 3 mois

En principe les éruptions dentaires chez un bébé commencent à partir du 5è ou 6è mois après la naissance. Généralement, ce sont les incisives centrales inférieures qui apparaissent en premier. Les canines quant à elles se développent entre 16 et 22 mois contre 20 et 31 mois pour les molaires.

Néanmoins, il pourrait arriver que la poussée dentaire chez un nourrisson débute dès 3 mois. Pouvant inquiéter certains parents, c’est pourtant un phénomène très normal.

 Apparition des dents à 3 mois : comment ça se passe ?

Quand le bébé bave beaucoup et commence à être agité, cela voudrait dire qu’il commence à avoir une poussée dentaire. Comme autres signes qui ne trompent pas, il y a le manque d’appétit, l’apparition de fièvre, le gonflement des gencives ainsi que de la diarrhée.

Si ces symptômes apparaissent chez un bébé de 3 mois, il pourrait bien s’agir d’une éruption dentaire. Mais en cas de doute, il vaut quand même mieux consulter un pédiatre.

Comment soulager la poussée dentaire d’un bébé de mois de 6 mois ?

Lorsque les dents d’un nourrisson se développent trop tôt, le traitement homéopathique reste la meilleure option. Pour ce faire, vous n’avez qu’à frotter les gencives du bébé avec vos doigts. Vous pouvez également recourir à un anneau de dentition. A part cela, il faut aussi veiller en parallèle à ce que le confort du bébé soit optimal. Il faut donc changer périodiquement sa couche et le mettre constamment à température ambiante. Enfin, pour résoudre son problème d’appétit, l’utilisation de camilia (médicament homéopathique) semble bien être la meilleure solution.

Une poussée dentaire à la naissance est possible ?

Egalement appelée dents néonatales, elle peut concerner un bébé sur 6000. Tout comme une éruption dentaire à 3 ou 4 mois, ce n’est pas quelque chose de grave. Par contre, ces dents sont souvent mobiles. Pour éviter que le bébé les avale ou qu’il se blesse, il faut impérativement les extraire*.

*L’extraction des dents néonatales entraine l’absence des deux incisives centrales inférieures. Toutefois, comme ce sont des dents de lait, cela n’entraine aucune incidence sur la poussée de dents définitives.