Votre enfant doit il faire une consultation en orthophonie ?

Votre enfant doit il faire une consultation en orthophonie ?

L’orthophoniste est un spécialiste des troubles de la communication. Ainsi, il a pour rôle d’aider les patients qui rencontrent des problèmes de communication à mieux s’exprimer à l’oral comme à l’écrit. Le souci chez certaines personnes c’est de savoir quand exactement elles ont besoin de consulter un orthophoniste. En effet, il se peut que le petit « cheveu sur la langue » de l’enfant ne disparaisse pas avec l’âge. Il se peut aussi que des parents s’inquiètent parce que leur enfant a du mal à apprendre à lire et à écrire.

Des orthophonistes qui peuvent agir sur des jeunes enfants

Selon cet orthophoniste pour enfant à Québec, l’orthophonie est une pratique qui consiste à dépister, effectuer un bilan et rééduquer les troubles du langage oral et écrit. De ce fait, dans la majorité des cas, l’orthophoniste intervient auprès de jeunes enfants âgés à partir de 3 ans. Quelques fois, cela concerne un handicap sensoriel, moteur ou mental. Toutefois, les adultes peuvent également être concernés par des problèmes d’orthophonie. En effet, il se peut qu’un adulte porte les traces de troubles non traités dans l’enfance comme le bégaiement ou le défaut de prononciation. Cela peut aussi être des troubles de la voix ou la conséquence d’une intervention chirurgicale.

Raisons pour lesquelles il faut consulter le plus tôt possible

La majorité des difficultés de langage doivent toutes être prises en main et être traitées le plus tôt possible. Cela permet d’éviter que la situation ne s’aggrave. Par exemple, le jeune enfant peut être victime de bégaiement dès son plus jeune âge. Cette situation peut disparaitre avec le temps.

Mais il se peut aussi que cela empire et provoque des problèmes orthophoniques graves. Ainsi, on ne peut pas savoir comment un problème de communication peut évoluer. Un cas de dyslexie qui est rapidement pris en charge sera beaucoup mieux traité. Certes, il y a certains retards qui se rattrapent tous seuls mais cela dépend de l’enfant, de son environnement et de l’importance des difficultés. Il ne faut jamais négliger les petits troubles articulatoires isolés même si à priori, ils semblent ne représenter aucun danger. Au contraire, il faut les prendre en charge le plus tôt possible pour éviter qu’ils aient une répercussion sur la communication de l’enfant. De plus, cela risque de conduire à des confusions à l’écrit. Bref, certains troubles peuvent se rééduquer et d’autres non.

Eviter la panique

Si jamais des difficultés de communication se font remarquer chez l’enfant, il ne faut pas tout de suite s’alarmer.

En effet, la capacité de maitriser la langue orale, la lecture et l’orthographe ne s’acquiert pas du jour au lendemain. Il se peut que des difficultés passagères s’installent.

En cas de doute, le mieux est de consulter en premier lieu l’équipe enseignante. Responsables de son apprentissage, elle connait parfaitement l’enfant du point de vue pédagogique. Elle peut ainsi guider les parents sans problème. Puis, il faut passer par le médecin, qu’il soit généraliste, pédiatre ou encore ORL, celui-ci va vérifier si l’enfant voit clairement, entend parfaitement et ne présente aucun problème de motricité. C’est ensuite au praticien de recommander la consultation ou non d’un orthophoniste.