Conseils sur la toux du nourrisson

Conseils sur la toux du nourrisson

La toux est une manifestation physiologique naturelle de défense des voies respiratoires contre différentes infections comme une grippe ou une bronchite. En moyenne, un enfant en bonne santé fait d’ailleurs 7 à 10 épisodes d’infections respiratoires par an. Ces affections s’accompagnent généralement de toux. Le point sur les réflexes à avoir et les solutions à adopter en cas de complications.

Les bons réflexes face à son bébé qui tousse

Parce que la toux nuit particulièrement au confort respiratoire, il est important pour les parents d’adopter rapidement les bons réflexes lorsque le petit tousse. La toux étant une manifestation physiologique naturelle de défense, son apparition est généralement le signe que l’enfant est touché par une affection portée par un virus. Dans ce cas précis, il est recommandé d’empêcher que l’affection n’atteigne les bronches en mouchant le bébé à l’aide de sérum physiologique, 4 fois au moins au cours de la journée. Il est d’ailleurs recommandé de toujours s’en procurer lorsque vous avec l’occasion d’acheter vos médicaments en ligne sur https://www.illicopharma.com/ par exemple. La chambre doit afficher une température idéale de 19 °C. Pour optimiser le confort de bébé, il est par ailleurs recommandé de surélever légèrement son matelas par un plan incliné et de lui donner régulièrement de l’eau à boire. Le liquide permet de fluidifier ses bronches.
Étendre un linge humide dans la chambre en se servant d’un étendoir est une solution des plus futées pour humidifier l’air et faciliter la respiration de l’enfant. Si la toux est une manifestation de la bronchiolite, la pratique d’une kinésithérapie respiratoire peut permettre aux parents d’aider l’organisme de bébé à tousser et donc à désencombrer plus rapidement ses bronches. Attention, ces séances sont à pratiquer uniquement sous la recommandation d’un pédiatre. En cas de doute, quant aux gestes à réaliser, l’idéal est de demander l’aide d’un professionnel. Lorsque l’enfant est sujet à des toux, il est par ailleurs important d’aérer l’habitation, notamment sa chambre, durant 5 à 10 min environ, au moins une fois au cours de la journée.

Une seule solution en cas de complication

Lorsque la toux dure plus d’une semaine ou quand bébé montre des signes de bronchiolite et de laryngite, le seul réflexe à avoir consiste à appeler le médecin de garde ou à emmener l’enfant aux urgences. Et ce, le plus vite possible. Une toux qui dure plusieurs jours, accompagné de fièvre, de douleur ou de crachat est le signe d’une inflammation des bronches ou d’une surinfection bactérienne. Le médecin lui prescrira dans ce cas des antibiotiques, un antipyrétique adapté, du repos, ainsi que quelques médicaments destinés au traitement symptomatique. Fréquente de fin octobre à mars, la bronchiolite se présente sous forme de toux sèche accompagnée d’une respiration rapide sifflante chez les bébés. Selon l’âge de l’enfant, une kinésithérapie respiratoire ou un traitement par antibiotique seront prescrits.
Toux semblable à un aboiement et respiration bruyante sont les manifestations d’une laryngite. Très dangereuse, l’inflammation du larynx empêche l’air de passer dans les voies respiratoires, ce qui entraine une difficulté à respirer. En attendant que le médecin de garde arrive, il est conseillé de s’installer avec l’enfant dans la salle de bain et d’ouvrir le robinet d’eau chaude. Ceci aura pour effet d’humidifier l’air ambiant et de diminuer l’œdème.