Comment éviter la mort subite du nourrisson ?

bébé

La plus grande crainte des jeunes parents concerne la mort subite du nourrisson. Il faut néanmoins savoir qu’il est tout à fait possible d’éviter ce genre d’incident en adoptant les bons gestes, surtout au moment du coucher. Voici notamment quelques conseils à retenir pour lutter contre la mort subite du nourrisson.

Qu’est-ce que la mort subite du nourrisson ?

nourrissonLe syndrome de mort subite du nourrisson se définit comme la mort soudain et inattendu d’un bébé âgé de moins de 1an. Dans la plupart des cas, la mort survient entre 2 et 4mois alors que l’enfant était en très bonne santé. Les jeunes parents sont ceux qui craignent le plus ce genre d’incident, car ils n’ont pas encore acquis les bonnes habitudes. C’est d’ailleurs pour réduire le nombre d’incident de ce genre que de nombreuses campagnes de prévention ont été lancées à travers le monde. Le but étant d’enseigner aux jeunes parents les règles de sécurité et les bons gestes à adopter avec un nourrisson. On trouve également aujourd’hui diverses solutions censées aider les parents à prévenir ce genre d’incidents, à ne citer que les dispositifs de surveillance pour les nourrissons, les systèmes de détection des apnées et autres applications mobiles qui sont censées prévenir les parents en cas d’étouffement.

Même si les parents sont nombreux à se ruer vers ces solutions, il reste que l’usage de ces appareils est toujours soumis à controverse. Certains professionnels et autres membres de l’équipe médicale déconseillent d’ailleurs le recours à ce type d’installation et dénoncent leur inefficacité voire leur dangerosité. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’est pas toujours nécessaire d’opter pour ce genre d’appareils, il suffit d’adopter les bons gestes et d’en éviter certains pour éviter la mort subite du nourrisson.

Au moment de coucher bébé

La première chose à savoir, c’est qu’il ne faut jamais coucher le bébé sur le ventre ou sur le côté avant ses 1an sans courir le risque qu’il s’étouffe. On oublie également les tours de lit, les cales-bébé et les couettes et les housses de couette pour enfants, car le bébé peut y coller son visage et s’étouffer. On préfèrera une gigoteuse, car en plus de tenir bébé au chaud, elle va la garder en sécurité. Les lits à barreaux en bois sont à préférer aux lits à barreaux en métal tandis que le lit parapluie est à éviter, car il ne propose pas le confort nécessaire à bébé, il vaut mieux un vrai lit avec un matelas ferme aux dimensions du lit. On évitera également les oreillers qui augmentent les risques d’étouffement, car le bébé risque d’enfouir sa tête dedans. Il en est de même pour les peluches, on ne garde qu’un doudou près de bébé pour éviter tout type de risque.

Il convient également de rappeler que même si le co-dodo présente de nombreux avantages, il reste qu’il compte parmi les premières raisons de la mort subite chez les nourrissons. Une mauvaise position et le bébé peuvent se retrouver écrasés ou étouffés par la couette. Pour les mères qui allaitent, il vaut mieux remettre le bébé dans son berceau après chaque tétée. En adoptant ces gestes simples avant le coucher, on s’assure de réduire les risques d’étouffement du nourrisson.

Au quotidien

La chambre de bébé doit avoir la bonne température, à savoir entre 18° et 20°. Le fait de surchauffer la chambre peut en effet se révéler dangereux. Pour les parents qui ont la mauvaise habitude d’habiller trop chaudement le bébé ou de mettre plus d’une couverture en plus du body, il faut savoir qu’en surchauffant le bébé, on augmente le risque d’hyperthermie. De plus, le bébé pourrait avoir des difficultés à réguler sa température. On veille à bien aérer la chambre de bébé au quotidien, on met régulièrement le matelas de bébé au soleil, on époussette quotidiennement le lit de bébé et le reste de la chambre, et surtout, on évite de fumer dans la maison lorsqu’on a un nouveau-né chez soi.

Après chaque biberon, on maintient le bébé en position verticale pendant une quinzaine de minutes. L’utilisation de la tétine est aussi sujette à controverse, il semblerait en effet qu’elle aide à prévenir la mort subite du nourrisson, mais n’est pas efficace à 100 %. Pour muscler le cou et les bras de bébé afin qu’il puisse se retourner aisément s’il se retrouve dans une position peu confortable, les parents doivent lui apprendre à jouer sur le ventre, il devrait ainsi acquérir de nouvelles compétences. Même s’il n’est pas utile de le rappeler, il ne faut jamais secouer un nourrisson, car son cou et sa tête sont encore très fragiles. En voiture, on évite d’enclencher le chauffage et lors d’une promenade en plein air, on évite de trop le couvrir et on le protège avec une ombrelle pour qu’il n’ait pas à subir les affres du soleil. Enfin, si l’enfant régurgite de manière irrégulière, s’il présente des difficultés à respirer, qu’il vomit plus que d’habitude, s’il devient tout pâle ou encore s’il vire au bleu, il faut rapidement consulter un pédiatre.