Coloscopie chez la femme enceinte

Coloscopie chez la femme enceinte

La coloscopie est une opération médicale qui consiste à examiner le gros intestin, appelé également côlon. Elle est effectuée dans le cadre du dépistage et du traitement de certaines maladies, notamment du cancer colorectal. Compte tenu de sa complexité, une anesthésie générale est requise. Bien que le cancer colorectal durant la grossesse soit presque inexistant, cette opération n’a donc pas toujours lieu d’être. Néanmoins, il convient de faire un tour d’horizon de cette situation pour les rares personnes qui pourraient en être victimes. Ainsi, nous allons voir en première partie la préparation à la coloscopie et en seconde partie, les effets de l’opération.

La préparation à la coloscopie

Image clinique1037 : colostomie
Image clinique1037 : colostomie

La première chose à vérifier lorsqu’il s’agit de faire une coloscopie à montréal concerne l’anesthésie générale. Si la patiente enceinte a des problèmes cardiaques ou respiratoires sérieux, l’opération ne pourra pas se faire. Il faudra alors faire appel à la coloscopie virtuelle qui se fait à l’aide d’un scanner. Bien que ce soit une bonne alternative à la coloscopie normale, les images fournies par la coloscopie virtuelle sont toutefois moins nettes. Elle ne permet pas de voir certains polypes plans. Il est à noter qu’à un certain stade de la grossesse, la coloscopie n’est plus possible. Dans le cas d’un cancer colorectal chez la femme enceinte, le diagnostic est souvent tardif car les symptômes sont similaires aux signes digestifs de la grossesse. De plus, les patientes sont souvent jeunes (moins de 40 ans). Il convient donc de prêter attention aux signes digestifs inhabituels durant la gestation. Si certains détails du quotidien sèment le doute, ne pas hésiter à les partager à son médecin traitant. Le dépistage et le conseil oncogénétique sont primordiaux lors de la prise en charge d’une patiente qui attend un enfant.

Les effets de l’opération

Grâce au savoir-faire des professionnels, les incidences médicales de la coloscopie sont quasi-inexistantes. Les principaux effets sont surtout du point de vue psychologique. En effet, le traumatisme que peut provoquer la coloscopie est tel qu’il ne faut pas négliger l’accompagnement post-opératoire. Cela est valable tant pour la femme elle-même que pour son entourage. Chez la femme enceinte, la coloscopie en soi n’a aucune incidence sur le fœtus. C’est la position de la patiente lors de l’opération qui peut poser problème. Dans la plupart des cas s’il s’agit d’un cancer, il convient de discuter à l’avance de la poursuite ou non de la grossesse. Pour pouvoir mieux s’y préparer, il convient de bien suivre les consignes du médecin. En ce qui concerne le cancer, il n’aura aucune influence sur le déroulement de la grossesse. Toutefois, si la tumeur est située au niveau du rectum et qu’elle est grosse, l’accouchement par voie basse peut être gêné. Par contre, ce qui pourrait affecter le développement du fœtus est le traitement du cancer colorectal. La mort in utero et la prématurité font partie des malheureuses conséquences possibles de la prise en charge de la femme malade du cancer et enceinte.