Quelles aides financières pour faire garder ses enfants ?

garde bébé

Avec un volume horaire chargé, la garde d’enfant devient un dilemme pour les jeunes parents. Le recrutement d’une nounou à domicile ou d’une assistance maternelle est une option pour garantir le bien-être de l’enfant. Mais le salaire d’une baby-sitter n’est pas toujours à la portée de tous les ménages. Les aides financières sont des alternatives pour réduire ces coûts.

Garde d’enfants à domicile : A quel prix ?

baby sitterVous devez savoir que les services à domicile couvrent de nombreux emplois comme la baby-sitter, l’assistante maternelle ou la nounou à domicile, ce qui fait que le salaire est différent pour ces classifications. Quel que soit votre choix, il faudra prévoir un tarif horaire de 9,76 euros, soit près de 1 700 euros par mois pour la garde de votre enfant. Si la nounou que vous avez choisie est titulaire d’une certification professionnelle, son tarif horaire est majoré de 4 % en moyenne. Vous devez également prévoir les tendances de prix dans votre zone géographique et la demande sur le marché, car ces paramètres influent considérablement le salaire d’une nounou à domicile.

Caisse d’allocations familiales : une aide financière pour alléger la facture de la garde d’enfant

Grâce aux aides de la Caisse d’allocations familiales (CAF), il est possible de réduire les dépenses engagées pour la garde à domicile. Sachez que ce privilège revient aux particuliers qui répondent à certaines conditions. A titre d’exemple, l’aide émanant de la CAF avoisine les 450 euros/ mois pour un enfant de moins de 3 ans et à 230,47 euros pour un enfant de 3 à 6 ans si le salaire annuel des parents est inférieur à 20 427 euros. Pour un revenu excédant les 50 000 euros, le montant des aides est fixé à 174,37 euros pour les enfants en bas-âge et à 87,19 euros. En dépit de cette allocation, vous devez savoir que 15 % des dépenses sont à votre charge.

CGM : des allocations pour réduire les charges destinées à la garde d’enfant

Le complément de libre choix du mode de garde (CGM) compte parmi les aides allouées par l’État dans le cadre de la prestation d’accueil du jeune enfant. Pour en bénéficier, il est de mise de respecter certains critères : les parents doivent avant tout exercer une activité professionnelle. Le salaire de la nounou à domicile ou de l’assistante maternelle ne doit pas également excéder les 48,80 euros à compter du 01er janvier 2017. Sachez qu’une justification d’emploi n’est pas nécessaire pour les parents qui bénéficient d’une allocation aux adultes handicapés. En cas de perte d’emploi, d’autres aides comme le complément du libre choix d’activité sont mises à votre disposition.
Mis à part ces aides, le crédit d’impôt de 50 % est également l’une des alternatives pour diminuer les dépenses allouées au paiement d’une nounou à domicile. Le montant plafond de 12 000 euros est majoré de 1 500 euros par enfant. Dans certains départements comme l’Ile-de-France, les Hauts-de-Seine ou la Seine-Saint-Denis, des aides municipales permettent aux parents de financer le salaire des nounous à domicile. Il existe d’autres types de subventions accordées sous certaines condition et pour obtenir des compléments d’information sur le sujet, il est judicieux de s’adresser directement à la municipalité, aux conseils régionaux ou encore aux collectivités locales qui sont en charge de l’octroi des aides en question.