Comment aider bébé à dormir seul dans sa chambre ?

cododo

La chambre de bébé est un petit cocon où il va se développer, jouer et évoluer dans un univers qui lui est propre. Cependant, il n’est pas rare que le bébé ne s’y sente pas à son aise et refuse de dormir dans son petit lit. Voici quelques conseils pour l’aider dans cette période de transition.

Jusqu’à quand laisser le bébé dormir dans la chambre parentale ?

Les pédiatres sont nombreux à conseiller aux parents de laisser le nourrisson dormir dans la chambre parentale au moins jusqu’à ses 6mois. L’idée est d’ailleurs soutenue par l’Organisation mondiale de la santé qui encourage ainsi les parents à garder un œil sur leur bébé pendant leur sommeil, ceci afin d’éviter les risques de mort subite du nourrisson. Le cododo qui est de plus pratiqué par les jeunes parents a le vent en poupe, il convient cependant de rappeler que les risques d’étouffement du nourrisson sont d’autant plus accrus, surtout lorsque les parents sont éreintés.

Aussi, pour commencer, on peut mettre le bébé dans une nacelle, un couffin ou dans un berceau adapté au cododo. L’idée est d’habituer progressivement le bébé à son lit et de s’assurer que la transition se fasse en toute sérénité. Il n’est en effet pas conseillé d’opérer un changement trop brusque au risque de troubler le sommeil de bébé. Les parents peuvent installer le bébé dans sa chambre dans la journée, pour la sieste pour qu’il s’habitue à l’environnement. Un mobile placé au-dessus de son berceau, de jolies photos de papa et maman accrochées au mur, voilà bien de détails qui devraient rassurer l’enfant. Après la sieste, on peut continuer la découverte de la chambre de bébé en l’installant sur le tapis d’éveil et en mettant à portée de ses petites mains ses jeux d’éveils, ses livres et son doudou. L’idée est qu’il prenne ses marques et s’habitue progressivement à sa chambre et pour que cela se passe au mieux, les parents doivent être présents et les rassurer au mieux.

Pourquoi instaurer un rituel du coucher ?

Si pour les siestes en journée, bébé accepte tant bien que mal de rester dans sa chambre, il en est toute autre pour le dodo. Tous les bébés sont différents et si certains peuvent dormir seuls dans leur chambre dès l’âge de 8mois, d’autres en revanche, ne se sentiront prêts que vers l’âge de 2ans. Aussi, il faut à tout prix éviter de brusquer ses habitudes et de le rassurer au mieux. Lorsque bébé commence à être réveillé par les mouvements nocturnes et autres bruits, c’est le signe qu’il faut commencer à le mettre dans sa chambre. L’environnement y sera plus calme et son sommeil en sera moins léger. Les parents devront tout de même prendre le temps de lui expliquer qu’il va dormir dans sa propre chambre, mais qu’ils resteront à côté au besoin. Certains considèrent qu’un enfant de 8-10 mois ne comprend pas quand on le rassure, mais c’est faux, dès lors qu’ils se sentent en sécurité et accompagnés dans cette période de transition, ils pourront plus facilement passer le cap.

La mise en place d’un rituel du coucher est notamment recommandée, car cela permet à bébé de situer l’heure du coucher. Après le bain et le changement de couche, on lui donne la dernière tétée ou le dernier biberon et on lui met son pyjama. On installe bébé dans son berceau avec son doudou et on prend quelques minutes pour lui chanter une berceuse ou une histoire. Il se peut qu’au début, bébé ne souhaite pas coopérer, s’ensuit des crises de pleurs et de panique, ce qui est tout à fait normal, mais les parents ne doivent pas facilement lâcher l’affaire. Des bisous, beaucoup de câlins et des mots doux réconfortants font toujours leur petit effet et si bébé ne veut pas s’endormir alors, il suffira de le coucher dans la chambre parentale et de ressayer le lendemain.

Les astuces à retenir

Si l’enfant refuse de dormir dans son lit et dans sa chambre, il sera toujours possible d’opter pour quelques astuces simples à faire au quotidien. Certains sites e-commerce spécialisés proposent notamment des veilleuses pour enfants conçus pour les rassurer la nuit. Il suffit généralement qu’on les effleure pour qu’elles s’allument. A utiliser à partir de 10 mois, ce type de veilleuse devrait aider les enfants à avoir moins peur du noir, surtout lorsqu’ils commencent à dormir dans leur propre lit puisqu’il suffit de l’accrocher à un des barreaux du lit de l’enfant et de la placer à sa portée.

Les parents devront être patients et rester dans la chambre de l’enfant jusqu’à ce qu’il s’endorme. Ce sentiment de sécurité est important pour que l’enfant se sente facilement à son aise dans ce nouvel environnement. En sachant que ses parents sont à proximité, il devrait arriver à s’endormir plus facilement. Enfin, s’il se réveille en pleine nuit alors, il suffira de le remettre au lit et de rester à ses côtés jusqu’à ce qu’il se rendorme. Cela peut paraitre assez contraignant au début, mais plus le temps passe, plus la routine instaurée donnera ses effets.